"La femme révélée" de Gaëlle Nohant


Le troisième roman de Gaëlle Nohant paru en janvier dernier est un délice ! Le titre comme la couverture (magnifique photographie de l’Américain Saul Later) résonnent remarquablement bien avec ce roman à double, voire triple champs qui se révèlent au fil des pages, de l’intrigue et de la profondeur des points de vue. C’est l’histoire d’Eliza Bergman qui fuit sa famille tout autant qu’un Chicago vérolé par la ségrégation raciale et la mafia, pour un Paris effervescent des années 50, où elle devient Violet Lee, cette femme au passé trouble qui ne se sépare jamais de son appareil photo Rolleiflex et croise des personnages révélateurs pour elle et pour l’histoire. Tout au long de ce voyage dans l’histoire de la photographie humaniste, du mouvement des Droits civiques américains, du Paris tour à tour glauque, jazz ou bohème, Gaëlle Nohant a l’art des mots justes pour placer notre œil au bon endroit dans l’objectif. Elle pose le cadre, règle la focale et fige les situations avec une telle justesse que le lecteur est immédiatement immergé dans l’instant pour prendre la mesure et la portée de chaque événement. Intriguant, extrêmement documenté et redoutablement romanesque « La femme révélée » est assurément un livre à ne pas manquer pour vous offrir une très très belle échappée.

La femme révélée

Gaëlle Nohant

Éditions Grasset

Parution : janvier 2020


#gaellenohant #lafemmerevelee #editionsgrasset

0 vue

© Inkipitch.bzh - 8 rue du Pays de Galles 29 300 Quimperlé - France - Tous droits réservés